SAUBENS

Retour sur les vœux 2019

Jean-Marc Bergia, Maire de Saubens, l’ensemble de son conseil municipal et les élus du Conseil Municipal des Jeunes ont présenté leurs vœux à tous les Saubenois, associations, partenaires et soutiens de la commune ce mercredi 9 janvier.

Étaient présents plusieurs élus locaux, les conseillers départementaux du Canton de Portet, régionaux ainsi que madame la Députée. Ils ont annoncé les enjeux de demain pour le développement du territoire qui passeront notamment par le déploiement de la fibre optique et des transports ainsi que la concertation.

 

Ce fut l’occasion de raconter, en images, 2018, une année riche en projets et événements réalisés à Saubens

 

Grâce à l’ambition et à l’implication des élus et des collectivités territoriales et organismes partenaires, aux agents qui exécutent ces projets et aux associations qui dynamisent le village.

Montrer la ville sous un autre regard et démontrer l’importance du bien vivre ensemble ont aussi été les moments phares de cette soirée.

Le Maire a conclu son discours en rappelant la nécessité du respect des valeurs de notre République : Liberté, Egalité Fraternité et Laïcité et en citant Victor HUGO dans « Choses vues », en 1848, des mots toujours d’actualité 171 ans après…

« Quel est le républicain, de celui qui veut faire aimer la République ou de celui qui veut la faire haïr ?

Si je n’étais pas républicain, si je voulais le renversement de la République, écoutez : je provoquerais la banqueroute ; je provoquerais la guerre civile ; j’agiterais la rue ; je mettrais l’armée en suspicion ; je mettrais la garde nationale en suspicion ; je mettrais le pays lui-même en suspicion ; je conseillerais le viol des consciences et l’oppression de la liberté ; je mettrais le pied sur la gorge au commerce, à l’industrie, au travail ; je crierais : mort aux riches ! Je provoquerais l’abolition de la propriété et de la famille ; je prêcherais le pillage, le meurtre, le massacre ; je réclamerais un Comité de Salut Public. 

En faisant cela, savez-vous ce que je ferais ? Je détruirais la République. Que fais-je ? Tout le contraire. Je déclare que la République veut, doit et peut grouper autour d’elle le commerce, la richesse, l’industrie, le travail, la propriété, la famille, les arts, les lettres, l’intelligence, la puissance nationale, la prospérité publique, l’amour du peuple et l’admiration des nations. 

Je réclame la liberté, l’égalité, la fraternité, et j’y ajoute l’unité. »

 

Enfin, il a décerné les honneurs à deux Saubenoises pour leur implication de longue date au sein de la commune.

  

 

  

 

 

Visionnez ici le film sur 2018, une année riche en projets et événements.

 

 

 

 

Page précédente