Café citoyen : “Avons-nous vraiment le choix”